À la une
Derniers articles

Var/Vol Swap : une stratégie de couverture sur la volatilité



Paul Edon - 28/11/2018


En 2017, la volatilité fût très basse sur les marchés. Enregistrant même un niveau record atteint début novembre avec le fixing le plus bas sur 30 ans à seulement 9,1 sur le VIX (Volatility Index indiquant quotidiennement la volatilité sur le S&P500, et aussi connu sous le nom d’indice de la peur).

Or, depuis le début d’année 2018, cette volatilité fait son grand retour sur fond de tensions géopolitiques, ralentissement de la croissance économique et de remontée des taux d’intérêt, annonçant de fait un profond changement dans la dynamique des marchés.


De manière concrète, la volatilité (vol) est une mesure de dispersion des rendements. C’est à dire qu’il s’agit de la variation moyenne à la hausse ou à la baisse du prix d’un actif. Plus celle ci est élevée, plus l’actif est volatile. La variance (var), quant à elle, n’est rien d’autre que le carré de la volatilité. Il s’agit plus communément des variations de la variation de la volatilité. C’est à dire la volatilité de la volatilité ou l’intensité volatile.


Le graphique de la diapositive 2 (VIX vs S&P500) reflète la volatilité de l’indice américain S&P500 (annualisée par convention). Une volatilité de 10 sur l’axe des ordonnées correspond donc à une variation moyenne de plus ou moins 10% par an sur ce même indice.


Deux propriétés principales à connaître sur la volatilité pour un investisseur.


  • Premièrement, elle est négativement corrélée au cours de l’indice. C’est à dire que lorsque le S&P500 baisse, la volatilité (la peur) monte. Comme il est possible de le constater en 2008, 2011, 2016 ou même en 2018 par exemple.

  • Deuxièmement, lorsque cette volatilité monte, elle le fait de manière extrêmement forte. En 2008, en l’espace de quelques semaines, elle quadruple en passant de 20 à près de 80.


La stratégie Var/Vol Swap


Une stratégie est donc régulièrement établie dans une optique de couverture face à ces forts mouvements de volatilité au travers d’une combinaison de swap de variance et de volatilité (var/vol swap). Un swap est un produit financier classique permettant d’échanger une performance variable contre une fixe « strikée » ou inversement.


Le vol swap est donc une représentation linéaire de la volatilité. Quant au var swap, celui-ci est une représentation linéaire de la variance mais du coup convexe (parabolique) de la volatilité (présentation sur la diapositive 3). Comme il est possible de l’observer sur cette diapositive, de part sa convexité, le var swap permet de gagner plus et de perdre moins par rapport au caractère linéaire du vol swap.


Comment investir donc pour se couvrir face à ces sauts de volatilité ?


Il suffit d’acheter ce qui est communément appelé le spread var/vol. À savoir, la difference entre la variance et la volatilité, c’est à dire entre le carré de la volatilité et la volatilité. (zone verte sur la diapositive 3).


Quelles sont les propriétés de ce type de couverture ?


  • La première est que le coût maximal est connu à l’avance et dit « cappé » (une perte maximale est fixée).

  • La deuxième est que dans un scénario de choc important (forte volatilité et chute des cours), le rendement de cette couverture va croitre de manière exponentielle en fonction de la détérioration des marchés.


Pour synthétiser cette stratégie, il s’agit d’être long du var swap (acheteur) et short du vol swap (vendeur). C'est à dire profiter rapidement de la hausse de la volatilité grâce à l'effet convexe du var swap et bénéficier également d'une baisse de la volatilité avec la position short du vol swap.


Grâce à cette combinaison, cette stratégie est donc profitable lorsque le var swap gagne plus que le vol swap et lorsque que le vol swap perd plus que le var swap. C’est à dire gagner la différence entre la variance et la volatilité (spread var/vol) aussi bien dans un contexte de forte volatilité haussière ou baissière.


Comme vous l'aurez saisi, la beauté de cette couverture est qu’elle est bien profitable à la hausse comme à la baisse. Cette stratégie se montre toutefois perdante dans un environnement de volatilité stable (évoluant autour du strike) mais offre une opportunité de couverture au sein d’un portefeuille très interessante pour un coût controlé et réduit en raison de la position short sur le vol swap.



92 Rue d'Assas, 75006 Paris