À la une
Derniers articles

Les activités de titrisation : une évolution de l'intermédiation bancaire ?

Le Master Assas Finance vous propose régulièrement des travaux étudiants sélectionnés par les professeurs. Ce mois-ci, Marianne Verdier a sélectionné le travail de trois de ses étudiants, sous la forme d’un mini-mémoire de recherche dans le cadre du cours de Microéconomie Bancaire, sur la problématique des activités de titrisation.



La titrisation est apparue dans les années 70 aux États-Unis pour permettre aux banques de faire davantage de crédits sans être limitées par le niveau de leurs fonds propres. Cependant, depuis la crise des subprimes, plusieurs éléments liés à ce mécanisme ont été mis en cause tels que la mauvaise qualité des créances titrisées, les avis des agences de notation ainsi que le principe même de la titrisation qui ne permet pas toujours d’avoir une vision claire des risques réellement pris avec une situation financière floue des débiteurs parfois mal identifiés. Il faut cependant noter que la situation économique actuelle est favorable au retour du marché de la titrisation.En effet, malgré la mise en place par la BCE de mesures non conventionnelles comme le Quantitative-Easing et l’abaissement des taux directeurs jusqu’en territoire négatif, la croissance européenne ne repart pas et reste atone. La relance d’une activité de titrisation simple et de bonne qualité est souhaitable car elle permet l’utilisation d’autres canaux de distribution pour financer l’économie réelle. Il faudra toutefois obtenir la confiance des investisseurs pour dynamiser ce marché. Ainsi, les pouvoirs publics et les régulateurs multiplient les études sur les conditions d’un redémarrage de la titrisation sur des bases saines.


Nous analysons dans ce mémoire, dans quelle mesure la titrisation représente une évolution des activités traditionnelles de l’intermédiation bancaire. Pour ce faire, notre étude s’appuiera tout d’abord sur les principes et les formes de titrisation dans l’objectif de comprendre les tenants et aboutissants de cette technique. Dans un second temps, nous chercherons à comprendre en quoi la titrisation modifie l’intermédiation financière en impactant le rôle de la banque. Enfin, nous terminerons cette étude, en présentant brièvement les évolutions que la titrisation a connu depuis la crise mondiale.


Le mini-mémoire de recherche est disponible et téléchargeable ici.


Alice Chia-Jung Kuo, Denise Mandi & Enguérand Riché

Promotion 2016